Le 8 Mars

Hier on était le 8 Mars, journée mondiale des droits de la femme.

Cette journée me laisse toujours autant perplexe, d'un côté cela peut permettre de faire avancer pour l'égalité mais d'un autre cela montre bien que l'on en est bien loin!!

En effet, si l'égalité voire l'équité était réellement présente dans les esprits de tous et dans les moeurs cette journée n'aurait pas lieu d'exister!

Cela me remet toujours face aux situations des différentes femmes de part le monde et dans notre propre pays, la France... Même si clairement la place de la femme a bien évolué, on ne peut que constater le chemin qui reste à parcourir. Combien de fois peut-on encore entendre, j'attends que ma carrière avance avant de faire un enfant ou encore tant pis je laisse ma carrière de côté pour ma famille... Pourquoi ce choix est-il toujours aussi présent et nécessaire ? De même, ces débats (allaitement vs biberon, travail vs femme au foyer, carrière vs travail alimentaire, questionnement du temps partiel...) qui divisent les femmes entre elles au lieu de les rassembler dans un soutien mutuel et bienveillant. Le chemin de cette équité ne commence t'il pas par nous-même ? Acceptons-nous cela nous-même ? Y contribuons-nous ?

Je parle aussi dans cet article d'égalité et d'équité.

Revenons sur les définitions : égalité = "qualité de ce qui est égal" (soit identique en quantité et en qualité), équité = "Vertu qui consiste à régler sa conduite sur le sentiment naturel du juste et de l'injuste (s'oppose à iniquité)" ou on trouve aussi "Qualité consistant à attribuer à chacun ce qui lui est dû par référence aux principes de la justice naturelle ; impartialité." Équité et égalité sont deux mots qui sont souvent utilisés de manière interchangeable, mais nous devons comprendre en quoi ils diffèrent. En bref, l'équité est la justice, et l'égalité est la similitude. Alors que souhaitons-nous pour les femmes, égalité ou équité ? Voilà l'interrogation qui me vient.

Par ailleurs, dans certaines situations ou entreprises, on pourrait tendre vers l'influence inverse, l'inégalité envers les hommes. Et cela, n'est à mon sens pas plus souhaitable !

J'ai lu hier, que cette journée du 8 Mars pourrait être un hommage au féminin sacré que l'on a tous en nous, homme comme femme, et je crois bien que cet idée me plait... Cela permettrait peut-être l'équité entre tous.